Star Wars 2.0

JDR entre amis
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 An -3976 à -3963 : Chroniques des Guerres Mandaloriennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shemehaza
Admin
Admin
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 04/01/2014

MessageSujet: An -3976 à -3963 : Chroniques des Guerres Mandaloriennes   Dim 5 Jan 2014 - 16:32




Chroniques des guerres Mandaloriennes #1 : Les origines


Après la guerre des Sith, les Mandaloriens ont été défaits. Les Sith sont déchus et Mandalore l’Indomptable meurt attaqué par de féroces créatures sur la lune de Dxun. Alors qu’un de ses disciples s’approche de sa dépouille, il prend le masque et s’autoproclame nouveau Leader des Mando. Ce nouveau chef charismatique sera connu sous le nom de Mandalore l’Ultime (Mandalore The Ultimate). Il réorganise les Mandaloriens et crée ce que l’on appelle les Néo-croisés (Neo-crusaders). Pour ce faire, il lance un ordre de rappel à tous les clans dispersés après la mort de l’ancien Mandalore. Cependant, peu répondent à son appel. Aussi encourage-t-il le recrutement sauvage de nouvelles espèces pour en faire des guerriers. Plus que jamais les Mandaloriens ne seront plus composés uniquement de Taungs. Cette nouvelle génération de guerriers est appelée les Néo-croisés ou Néo-crusaders.


Chroniques des guerres Mandaloriennes #2 : Début de la folle croisade

Le nouveau Mandalore est Acclamé et on chante en son honneur. Il met alors en place un plan de conquête phénoménale. Les Mando s’attaquent dans un premier temps à la conquête de la bordure extérieure et plus spécialement aux mondes laissés sans défense juste après la guerre des Sith. Les Mandaloriens sont en pleine période d’expansion, ils vont de planètes en planètes, pillant et ravageant tout sur leur passage. Ainsi annexent-t-ils Althir et Cathar. Les clans Mandoloriens finissent tous par rallier Mandalore l’Ulitme et ses forces militaires s’accroissent à chaque conquête avec de nombreuses prises de guerre.

Les Mandaloriens sont puissants et la république le sait. C’est pour cela que le Sénat choisi de ne pas intervenir tant que les Mando ne menacent pas directement les grands intérêts économiques du gouvernement. Seulement tout était prévu, et cela faisait partie de la stratégie de Mandalore qui savait que la république ne s’engagerait pas dans une guerre ouverte pour les mondes de la bordure extérieure. L’espace Mandalorien dépasse maintenant celui des Hutts et Mandalore s’apprête à changer de stratégie.


Chroniques des guerres Mandaloriennes #3 : Préparatifs pour Taris

Tout ceci n’était qu’un entraînement pour Mandalore et lorsque ce dernier approche de la ville planète de Taris, le sénat décide de défendre ses intérêts économiques et commerciaux en créant une ligne de défense entre l’espace républicain et l’espace Mando. Les amiraux Jimas Veltraa et Noma Sommos seront alors responsables de la mise en place de ce « cordon de sécurité ». Taris devient le centre de commandement des opérations. Les Jedi quant à eux, sont dans le conflit depuis les incidents de Cathar. Les accrochages entre les deux supers puissances vont bon train et les Mandaloriens testent la combativité des républicains sur plusieurs endroits, en prévision d’une attaque massive.


Naissance du mouvement revanchiste

Depuis la bataille et le massacre de Cathar, une voie s’élève. Un Jedi du nom de Revan prône une action rapide et forte contre la menace Mandalorienne. Il ne sera pas vraiment écouté jusqu'à ce que les actions de Mandalore s’accélèrent. L’ordre restera divisé durant toute la durée du conflit concernant la position à tenir. Les Jedi sont les gardiens de la paix, ce ne sont pas des soldats. Aussi le haut conseil interdit expressément aux Jedi de rentrer dans une guerre ouverte. Revan ne les écoutera pas. En cette année, il fonde le mouvement revanchiste. Suivi par un Jedi du nom d’Alek Squinquargesimus alias Squint, les revanchistes se dirigent sur la planète de Taris, proche du front, dans l’espoir de recruter des Jedi pour leur action. Revan fondateur du mouvement est alors connu comme « Le Revanchiste ».


Prologue à la chute de Taris

Le maître Lucien Draay est un sage. C’est sur la planète de Taris qu’il s’est établit en réunissant 4 des plus grands Jedi consuls (visionnaires) de l’ordre. Avec cette équipe de choc, il espère établir un rempart contre tout mouvement du côté obscur en anticipant le danger par ses collègues voyant. Taris n’est pas vraiment en état de siège. La ville est certes le centre de commandement du cordon de sécurité de la république mais les batailles restent éloignées. La ville ne doit son salut que par la présence des Jedi qui maintiennent la paix et la sécurité à tous les niveaux de la cité. C’est pendant une séance de méditation que le groupe de choc intercepte une vision. Le retour des Sith ; La république en feu ; Un de leur padawan est un Sith. Ils décident alors de jouer la sécurité en éliminant leurs padawans pour le bien de la république. C’est lors de la cérémonie d’adoubement que l’exécution des jeunes chevaliers tombe. Seul en réchappe le padawan Zayne Carrick. Zayne donne ainsi raison à ses maîtres qui sont persuadés qu’il sera le destructeur de la république. Taris sombre dans le Chaos. La nouvelle se répand que la relève des Jedi a été assassinée. Le crime organisé reprend alors du souffle et la ville s’embrase dans la violence. Lucien et ses acolytes sont rappelés alors à Coruscant. La route de Taris est dégagée pour Mandalore.


Chroniques des guerres Mandaloriennes #4 : La route de Taris

La république a laissé trop longtemps les Mandaloriens faire selon leurs bons vouloir sans se préoccuper de s’armer. Le résultat est que le cordon de sécurité est bien trop étendu pour que la flotte de la république puisse tenir tête aux Mando. Selon le capitaine Karath, il aurait fallu 5 fois plus de vaisseaux pour assurer le maintient de la ligne de protection.
Les nouvelles vont bon train et on rapporte à Mandalore les événements de Taris. Ceci met un point final au changement de stratégie des Mandaloriens. Mandalore va profiter de la confusion sur la planète pour conquérir Taris. Taris est un point stratégique et lui permettra de conquérir tout un secteur. Mieux que tout, c’est la route vers le cœur de la république.

Le cordon de sécurité subit une forte percée des Mandaloriens. D’une stratégie d’attaque test du cordon, les Mando entament l’offensive et la véritable guerre. La percée se fait en trois endroits créant inévitablement un triple front. Les républicains trop peu nombreux sont totalement dépassés.

Extrait du communiqué officiel de la marine républicaine :
Lorsque la ligne Jebble-Vanquo-Tarnith est devenue indéfendable, Veltraa, héroïquement, a reconstitué une ligne de protection de Taris à partir des débris des flottes de la Bordure Extérieure.

L’amiral Veltraa sera tué lors de la destruction de son vaisseau : « Le Confiance ». L’amiral Sommos quant à elle sera grièvement blessée. Le capitaine Saul Karath prendra alors en mains l’opération de repli de la flotte républicaine. Sa bravoure et sa détermination à Vanquo est la clef de sa promotion en temps qu’Amiral de la flotte républicaine. Mandalore commande lui-même la flotte principale et assiège Taris.


Chroniques des guerres Mandaloriennes #5 : Au cœur de la république

La république utilise depuis un certain temps une technique de défense très lâche selon les Mandaloriens. « C’est une défense sans honneur » pour Mandalore l’Ultime. Les républicains établissent en effet leurs installations militaires aux abords des villes et habitations civiles. Tout le monde sait que les Mando n’aiment pas abîmer leurs prises de guerre et les républicains jouent sur cette faiblesse. Désabusé, Mandalore lance une offensive qui sera un véritable bouleversement stratégique sur Serroco.

A partir de là, les Mandaloriens ne feront plus dans le détail. Alors que le « courageux », vaisseau mère de l’amiral Karath est attaqué suite à la défaite de Serroco, les Mandaloriens utiliseront leurs machines de guerre avec la même ténacité sur les champs de bataille à venir.

Le massacre de Cathar éclate enfin au grand jour, le génocide est dévoilé. Là, les revanchistes donnent enfin de la voix. Ils s’élèvent ouvertement contre le conseil et ils gagnent alors nombre d’adeptes pour l’effort de guerre républicain. De son côté, un seigneur Arkanien du nom de Arkoh Adasca, directeur d’Adascorp compte bien tirer profit du conflit. Il réunit donc les divers partis : républicains, Mandaloriens et revanchistes afin de leur présenter sa nouvelle arme de destruction massive. Il met alors aux enchères les Exogorth, verres gigantesques détruisant tout sur leur passage. Grâce à la technologie d’Adascorp, le seigneur Arkanien peut offrir au plus offrant le contrôle de ces monstres de guerres.

Vous vous situez à ce moment de l'histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://culedemeujeu.superforum.fr
Shemehaza
Admin
Admin
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 04/01/2014

MessageSujet: Re: An -3976 à -3963 : Chroniques des Guerres Mandaloriennes   Dim 26 Avr 2015 - 12:51

Juste pour que vous voyiez mes vidéos :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://culedemeujeu.superforum.fr
 
An -3976 à -3963 : Chroniques des Guerres Mandaloriennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chroniques du Monde émergé
» Les dommages des guerres sur l'environnement
» Les Chroniques de krondor
» Les guerres du climat
» guerres-miniatures.com

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars 2.0 :: Corps :: Histoire-
Sauter vers: